Les Barboozes, pilleurs de tubes de père en fils, n’ont cessé de défrayer la chronique depuis leurs premiers braquages dans les années trente. De Georges Brassens à Stromae, de Joe Dassin à Ray Charles, de Franck Sinatra à Bob Marley, pas moins de trois générations d’artistes ont été victimes de ces 4 lascars, experts en détournement de son.

Damien Pisano dit « le baron », s’est rendu aux quatre coins du monde pour y infiltrer les réseaux internationaux. Jean-Louis Frick dit « le chirurgien » a acquit sa réputation en opérant dans les clubs de jazz les plus créatifs, pendant que Guido Broglé alias « el cubano » détournait tout ce que cette planète compte de rythmes clandestins. Quant à Jean-David Klipfel dit « le cerveau », il est encore à ce jour activement recherché pour avoir orchestré les célèbres casses de chansons d’antan des Frelots.
Régulièrement poursuivis pour escroquerie au tempo, falsification de partitions, voix de fête, abus de liens sociaux, incitation à la scène, détournement de sons, grattage nocturne, Sol qualifié, prouesses sur la voie publique, rimes en bande organisée, les Barboozes ont jusqu’à présent toujours été acquittés à l’unanimité par le jury populaire …

Prochaine audience publique et exposé des faits :

Jeudi 15 juin 2017 19h30
Domaine de Beaupré – Guebwiller

(Show case de présentation)

Lieu : Domaine de Beaupré